CSM

logo csm
newsletter
Format
  • HTML
  • Texte
  • Désabonnement 
s'inscrire à la lettre d'information :
Tribunes Libres
Voici l’article de nos élus, qui a été publié dans le Saint Michel Ma ville de Mai 2010

Adieu les jolies colonies de vacances… Depuis plus de 30 ans la municipalité grâce à « une aide aux départs en centres de vacances » permettait à plus de 100 familles aux revenus étagés, de modestes à moyens, d’envoyer leurs enfants de 6 à 18 ans dans des centres de vacances choisis en fonction des goûts de chaque enfant (chantier du patrimoine, bord de mer, montagne, camp itinérant, séjour international des jeunes, etc.…). L’année dernière à travers une « suppression qui ne disait pas son nom » la municipalité a aidé moins de 10 familles. Cette année c’est la suppression totale de ce service rendu aux jeunes et leurs familles. La réservation par le centre social de 40 places pour des jeunes de familles suivies par un partenaire social est certes une bonne initiative, mais cela ne justifie en rien l’abandon d’un dispositif qui était ouvert à tous. La fête quand même Abandonné par l’équipe municipale l’an dernier, le carnaval a fait son retour à St Michel le 12 avril. Enfants, parents de l’école Lamartine et habitants des alentours ont défilé nombreux, des Genêts à la Fontaine de l’Orme, aux couleurs de l’Afrique, grâce à l’initiative prise par l’Association des Quatre Quartiers avec la participation du comité de jumelage et de l’école Lamartine. Espérons que cette réussite conduise le maire à réintégrer cette manifestation dans le calendrier festif de 2011. A ce sujet, Il semble qu’après avoir voulu tout chambouler l’an dernier pour la fête de la St Michel, on s’oriente cette année encore dans une autre direction. Ceux-là même qui accusaient hier la gauche d’immobilisme risquent de se voir reprocher aujourd’hui d’avoir la bougeotte… Et voilà un propos susceptible d’encourir la censure En effet, le maire a jugé indispensable de modifier lors du dernier conseil municipal son règlement intérieur afin de rappeler tout l’arsenal des pouvoirs dont il dispose pour limiter le plus possible les droits d’intervention et d’expression de l’opposition au plan local. L’opposition soumise, craintive, passive… désolé, même pas en rêve, Monsieur le Maire !

Gérard Le Bihan, Eliane Clément, Christine Desmond, Fatima Khobeizi, Alain Laforêt, Josette Langlois collectif.gauche.unie.solidaire@gmail.com